9 Conseils pour rouler sous la pluie cet automne

HOPR Bike Share Chicago Ottawa VeloGO Autumn Biking

Bien que les feuilles commencent à changer de couleur et les températures à baisser, le vélo reste l’un des meilleurs moyens de transport. Utiliser le système de vélo-partage de HOPR est bon pour l’environnement, économique, et l’un des moyens les plus efficaces pour combiner un mode de vie sain et la routine du quotidien, comme aller au travail. Mais les changements de saisons peuvent apporter de nouveaux défis aux cyclistes. Nous faisons face à moins d’heures d’ensoleillement, à des matins et soirées plus froids et à des journées pluvieuses.

Mais ces nouvelles conditions ne devraient pas nous décourager, mais au contraire être vues comme une nouvelle opportunité pour trouver son équilibre sur deux roues. Dîtes au revoir aux trajets chauds et moites, et découvrez à quel point rouler dans des températures plus fraîches peut être agréable. Voici quelques conseils pour vous permettre d’apprécier vos trajets cet automne.

1. Restez au sec

Pour beaucoup, la pluie est l’un des obstacles majeurs quand il s’agit de rouler en automne. De bons vêtements imperméables peuvent vous garder au sec et au chaud, même durant les pluies les plus torrentielles. Si vous avez déjà une veste et un pantalon imperméables, vous êtes paré – rien de plus n’est nécessaire. Si vous n’en avez pas encore, rendez-vous dans votre magasin de vélo le plus proche ou un détaillant d’équipement de plein air, ils auront le matériel dont vous aurez besoin.

2. Pensez aux chaussures imperméables

S’il est vrai que les vélos HOPR sont équipés de garde-boues qui vous protègent des éclaboussures provenant de la roue avant, nous ne pouvons pas empêcher la pluie de tomber du ciel. Des chaussures imperméables vous aideront à garder vos pieds au sec; nous savons tous que passer sa journée les pieds trempés n’est pas une partie de plaisir. Et s’il fait également froid, une bonne paire de chaussettes épaisses vous évitera la sensation de picotement dans les orteils.

3. Identifiez et évitez les zones glissantes sur la route

Bien que ça se passe généralement bien sur de l’asphalte ou du béton, les routes présentent quelques dangers dont il faudra se méfier. Plaques d’égout, rails de chemin de fer, ou toute autre forme de métal deviennent beaucoup plus glissant par temps de pluie. Les amoncellements de feuilles mortes qui épaississent avec l’humidité, et les lignes peintes au sol entrainent également des risques de glissade. De même, les nouvelles pluies font remonter à la surface l’huile et l’essence laissées par les voitures. Surmonter ces risques est facile, il vous suffit de ralentir dans les virages, et de rester concentré sur la route.

4. Ne roulez pas dans les flaques sur des routes non familières

Si vous ne connaissez pas à l’avance la profondeur d’une flaque, ne roulez pas dedans. Même si cela peut paraitre comme une bonne idée d’y rouler, le reflet d’une flaque peut cacher un nid-de-poule qui vous enverra dans les airs.

5. Freinez par à-coups

SI vous comptez rouler sous la pluie, il est bon de savoir que les vélos HOPR sont équipés de freins sur jante – ce sont des freins qui vous arrêtent grâce au frottement sur la jante. Si vous avez déjà roulé sous la pluie avec ce genre de freins, vous avez sûrement déjà vécu un moment d’angoisse où vous ne pouviez pas vous arrêter à temps, même en serrant les freins très fort. Le meilleur moyen d’éviter cette situation est de freiner par à-coups, en actionnant vos freins légèrement, plusieurs fois de suite, jusqu’à ce que vous les sentiez accrocher à la jante. En actionnant ainsi vos freins, vous enlevez l’eau et les saletés qui empêchent les patins des freins de s’accrocher efficacement à la jante. Vous serez surpris à quel point ça marche!

6. Portez plusieurs épaisseurs

Avoir plusieurs épaisseurs vous permet de vous adapter à toute situation et à être prêt à surmonter ce que la journée vous apportera. Être confortable pendant vos trajets devrait être votre priorité, sinon vous n’aurez aucune envie de recommencer. Regardez la météo en avance et pensez à emmener plusieurs épaisseurs dans votre sac, au cas où il fasse plus frais que prévu pendant votre balade.

7. Restez visibles

Avec la lumière du jour qui diminue et les jours qui raccourcissent, il est important de rester visible. Les vélos HOPR sont équipés de lumières avant et arrière. Si porter une veste jaune réfléchissante n’est pas trop votre style, il y a plein d’autres choix de vêtements qui ont des options réfléchissantes, et qui aideront à vous garder visible sur la route.

8. Gardez vos mains au chaud

Quand vous roulez, vos mains sont complètement exposées aux vents froids et autres éléments de l’automne. Cela peut laisser vos mains sèches, engourdies, et douloureusement froides à la fin de votre balade. L’idée de porter des gants ne devrait pas venir après coup! Si vous avez déjà roulé dans le froid sans gants, vous savez que penser à en emporter une paire sera votre meilleure décision.

9. Gardez une vision claire et dégagée

Il est bien souvent difficile d’éviter d’avoir de la pluie dans les yeux quand on roule, ce qui est non seulement gênant, mais peut également vous occulter la vue. Porter des lunettes de protection permet d’éviter cela. Si vous ne voulez pas porter de lunettes, ou si les gouttes sur les verres vous déconcentrent, essayez de porter un casque à visière, ou une casquette de baseball.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *